Life Scientific France
Découvrez le site international

NE PLANTEZ PAS VOTRE DÉSHERBAGE CÉRÉALES À PAILLE !

Cette année les cultures sont bouleversées et retardées : en effet, à la suite des fortes pluies d’automne, les semis ont été perturbés.

De la même façon, cet automne atypique a également eu des conséquences sur le désherbage des parcelles, avec des applications d’automne qui n’ont pas pu être réalisées ou dans de mauvaises conditions. Il faut maintenant observer vos parcelles afin de définir votre stratégie de désherbage… Les adventices sont susceptibles de revenir : la douceur de l’hiver doit conduire à une vigilance accrue.

culture cereales

Le contrôle du désherbage d’automne

C’est le moment d’évaluer votre désherbage afin de mettre toutes les chances de votre côté. Si le désherbage n’a pas encore été réalisé, il est encore temps de le faire en sortie d’hiver. Quant aux cultures déjà traitées à l’automne, il faut peut-être réaliser un rattrapage en sortie d’hiver.

Pour le savoir ? Observez !

Un état des lieux s’impose : avant toute chose, enfilez les bottes et allez observer sur le terrain, au ras du sol et entre les rangs. Observer les adventices présentes, en particulier les graminées tel que le vulpin, la folle avoine et le ray-grass.

Il y a plusieurs possibilités :

CAS 1 : Lors de votre tour de plaine, vous ne remarquez aucune plantule

à ce moment-là : pas d’inquiétude. Continuez tout de même à surveiller vos parcelles, pour agir au plus vite, au cas où les plantules, favorisées par un climat doux, apparaîtraient dans les semaines qui viennent.

CAS 2 : Vous observez des levées de graminées

Là bien entendu, la question ne se pose plus, un rattrapage est urgent ! Il faut effectuer le traitement dès que possible : sur un stade jeune de graminées et en conditions climatiques favorables !

 

champ cereales

Pourquoi réitérer un traitement en sortie d’hiver ?

Pour garantir les rendements !

En concurrençant vos blés, certaines graminées causent des pertes de rendement. C’est la nuisibilité directe…

…et limiter le salissement de vos parcelles sur le long terme !

Parce qu’à l’échelle pluriannuelle, toutes les graminées que l’on laisse dans la parcelle vont réapprovisionner le stock semencier. C’est la nuisibilité indirecte, qui est préjudiciable même à faible densité par m². Par exemple, 10 vulpins/m² laissés en sortie d’hiver correspondent à
165 vulpins /m² qui pourraient germer l’année suivante.

Mais pour éviter ça, quel herbicide choisir ?  LE LEVTO WG ® !

 

traitement céréales

Pourquoi ?

Parce que l’action complémentaire de l’iodosulfuron et du mésosulfuron préserve le rendement en contrôlant les graminées et l’apport du méfenpyr diethyl comme phytoprotecteur va assurer la sélectivité sur la culture.

Il va surtout préserver le rendement sur le long terme.

Avec les leviers agronomiques (alternance de cultures de printemps et d’hiver, labours occasionnels, faux semis …), le LEVTO WG permet de limiter efficacement l’infestation de vos parcelles de blés.

  • De plus, il est autorisé sur l’ensemble des parcelles, même si le sol est drainé !
  • Il est aussi homologué sur 7 céréales.
  • Il peut se mélanger avec de nombreux anti-dicotylédones.
  • Enfin, la formulation en WG permet une réduction de l’impact olfactif.